L’ancienne poissonnerie

Lieu incontournable de la vie maritime sablaise, le Centre de marée est aujourd’hui un acteur dynamique de l’économie sablaise. Classée troisième au niveau national sur le plan de la valeur, les sablais(es) continuent à surnommer cet endroit «la Criée » en raison de la vente qui s’exerçait autrefois uniquement à la voix. Retour sur son histoire…

C’est le 1er mai 1833 que s’est ouverte la toute 1ère poissonnerie des Sables d’Olonne. Située sur le quai, face au port, à l’emplacement de l’actuel immeuble Franqueville, elle fut le premier édifice consacré entièrement à la vente du poisson.

C’est à la fin du 19e siècle que la ville prit la décision de se doter d’un tout nouveau bâtiment plus grand et dans le goût de l’époque.

En effet, cette période charnière où l’essor du port grâce à la pêche à la sardine et au thon allait de pair avec celui de la station balnéaire engendra de profondes mutations dans la proximité de la poissonnerie : percement de la rue Bisson pour relier le port et la plage, construction du marché des Halles

Le Quai de la Poissonnerie©Archives-Municipales-Ville-Les-Sables-dOlonne

C’est Émile Bellanger, architecte de la ville, qui fut en charge de la réalisation du projet à l’emplacement même de la précédente, et selon une architecture inspirée des réalisations de Victor Baltard. Il crée une grande halle de plus de 2200m² à l’espace intérieur ouvert et en privilégiant les matériaux tels que le métal et le verre.

Cette seconde poissonnerie fut inaugurée le 1er juin 1885 et comportait 34 cases à marée, des bureaux et un réservoir d’eau de mer de 30m². Le poisson débarqué était alors étalé sur des tables et vendu en criant les prix « à l’encan », c’est-à-dire aux enchères, au plus offrant.

La Poissonnerie – La criée @ Collection-Particulière-Priscilla-Giboteau

Trois ans après, une gare maritime fut installée, en face, sur le « quai de la Poissonnerie », et un train de marée assurait la livraison en direction de Paris jusqu’à la fin des années 1950.
Plus tard, en 1920, elle fut modernisée, et surtout, électrifiée par l’architecte Charles Smolsky.

Le quai de la Poissonnerie ©Collection-Particulière-Priscilla-Giboteau

De façon plus anecdotique, dans les années 1950, eurent lieu, dans la poissonnerie, des combats de catch qui restèrent dans les mémoires ! Ils étaient organisés par le fameux club « des Tigres Vendéens » (aujourd’hui TVEC 85).

Les années 1960 sonnèrent le glas pour l’ancienne poissonnerie.

Dès 1956, la municipalité de Charles Rousseau décida de la construction d’un nouveau « centre de marée », plus grand, avec un quai de 150 m avec 8 grues pour le débarquement de la pêche. L’emplacement choisi fut celui de l’ancien pont des chasses reliant le port de commerce et les Sables d’Olonne dans le fond du port et une partie des marais furent comblés pour y installer le parking de la Criée.

Le Fond du Port ©Archives-Municipales-Ville-Les-Sables-dOlonne

Le nouveau centre de marée fut inauguré par le ministre des travaux publics, Mr Robert Biron le 10/9/1961, et la municipalité confia sa gestion du centre de marée  à la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Vendée.

C’est donc à cette date que l’ancienne poissonnerie cessa toute activité, elle fut détruite en 1967 pour permettre la construction des immeubles : « Le Franqueville et la Corolle ».

Le Centre des Marées actuel ©otls

La même année fut inaugurée la poissonnerie « Pilote ».   Elle permit d’ouvrir la vente de poisson, au détail, à la population. Elle a fait l’objet d’une refonte complète en 2007 dans un style inspiré des halles métalliques de la fin du 19e siècle comme un écho admiratif de l’ancienne poissonnerie qu’elle vint remplacer.

La Poissonnerie Pilote actuelle ©otls

Actuellement 1er criée de Vendée et 3e criée de France, elle dispose de 21 cases de marées agréées (de 105 à 340 m²) d’une grande 1 chambre froide accessible 24h sur 24 et 7 viviers à crustacés. Chaque matin dès 4h15, 92 acheteurs agréés participent aux deux ventes informatisées. Depuis 2017, le centre de marée bénéficie d’une complète restructuration afin d’agrandir et moderniser le site.
Si vous voulez d’autres renseignements, je vous invite à participer à l’une de mes nombreuses visites guidées en vous renseignant sur www.lesbaladesdepriscilla.com 
et également sur le site de l’Office de Tourisme Destination Les Sables d’Olonne : https://www.lessablesdolonne-tourisme.com/Decouvrir/Agenda-Evenements/Visites-Guidees

Partagez cet article sur :



Auteur : Priscilla GIBOTEAU

Priscilla GIBOTEAU
Native des Sables d'Olonne, Priscilla Giboteau vous fera découvrir les richesses de notre patrimoine local à travers ses nombreuses visites guidées à pied ou à vélo. Guide Interprète National diplômée d'État, elle a travaillé sur des sites et monuments historiques (Abbaye Royale de Fontevraud, Guérande…) avant de revenir dans son pays natal pour y créer, en 2008, des visites guidées de la ville des Sables d'Olonne et de ses environs. C’est à travers une quinzaine de circuits, généraliste ou parfois très thématiques, qu’elle met en valeur le patrimoine sablais. En parallèle, elle poursuit son métier de guide accompagnatrice dans le Grand Ouest pour des agences de voyages. Elle assure aussi les visites guidées des expositions temporaires au Musée de l’Abbaye Sainte Croix où elle anime, en hiver, le cycle de conférences en Histoire de l’Art. Elle est également l’auteure d’un guide : « Je découvre les Sables d’Olonne » paru aux éditions Geste en 2016. Posez vos questions à Priscilla Giboteau, Spécialiste « Histoire »
Voir tous ses articles