Qui a connu le pont de La Chaume ?

Que reste-t-il du fameux pont de la chaume, cher au cœur des Chaumois ? Aujourd’hui, le Bar du Pont sur les quais de la Chaume nous rappelle à son souvenir et, si l’on cherche un peu, quelques traces d’arrachement en béton sont visibles juste en face le long du quai…

Surnommé « le pont des chasses », ce pont-écluse permettait de réguler l’ancien bassin des chasses situé au niveau de l’actuel Port Olona.

Le Pont de La Chaume

Le Pont de La Chaume

Sa construction s’inscrit dans un vaste programme de rénovation du port des Sables au milieu du XIXe siècle.

Ces travaux furent menés par Messieurs Chaigneau et Daviaud d’après les plans de l’Ingénieur Decharme.

Sept années furent nécessaires à sa construction de 1846 à 1853. Il fut mis en service à la fin des travaux entrepris dans le port le 28 avril 1861.

Le Pont de La Chaume

Le Pont de La Chaume

Au-delà d’assurer son rôle d’écluse, le pont devint rapidement le lien entre les quartiers des Sables et de la Chaume.

Sa largeur de 2.20m n’était pas suffisante avec l’arrivée des automobiles, il fut donc décidé de l’élargir à 7.60m pour améliorer la circulation sur le pont.

Le nouveau pont fut inauguré le 29 juillet 1928 par le maire Félix Poiraud.

Le Pont de La Chaume

Le Pont de La Chaume ©ArchivesMunicipalesVilledesSablesdOlonne

Il fut aussi surnommé « le pont de la discorde » en raison des échauffourées qui pouvaient parfois y éclater entre Chaumois et Sablais, notamment concernant la circulation !

Sa destruction eut lieu le matin du 7 novembre en 1978, selon la décision du maire de l’époque, Mr Albert Prouteau, pour permettre la mise en place d’un port de plaisance dédié à la plaisance dans l’ancien bassin des chasses. Cette décision fut prise sans que la population en soit avertie, et avant que la voie de remplacement, la Rocade, ne soit achevée.

Cela entraina de nombreuses manifestations et de vives réactions, dont on entend encore parler !

Le Pont de La Chaume

Le Pont de La Chaume

Les années qui suivirent, une gerbe de fleur fut déposée tous les ans par les chaumois, en mémoire de « notre pont regretté ».

En 2014, la municipalité, avec l’appui de l’association pour la protection du patrimoine chaumois, a fait installer une plaque commémorative sur les quais de la Chaume.

Plaque commémorative du Pont de La Chaume

Plaque commémorative du Pont de La Chaume

Voilà maintenant vous savez tout sur l’histoire du pont de La Chaume. Ce fut instructif, non ? Pour plus de renseignements, vous pouvez me contacter via mon site internet www.lesbaladesdepriscilla.com

La société Olona (Groupe d’Études Historiques, Maritimes et Archéologiques du Pays Sablais) a consacré la revue n°226 en 2013 sur les 35 ans de la destruction du Pont. Vous pouvez vous la procurer en cliquant ICI.

Partagez cet article sur :



Auteur : Priscilla GIBOTEAU

Priscilla GIBOTEAU
Native des Sables d'Olonne, Priscilla Giboteau vous fera découvrir les richesses de notre patrimoine local à travers ses nombreuses visites guidées. Après avoir obtenu un BTS tourisme accueil-animation, elle a suivi des études d'histoire de l'art et d'archéologie puis a été formée au métier de Guide Interprète National pour en obtenir le diplôme d'État en 2008. Elle possède également sa carte professionnelle de guide conférencier délivrée par le ministère du tourisme et de la culture. Depuis 2008, elle propose des visites guidées de la ville des Sables d'Olonne à pied ou à vélo, et vous la verrez également conférencière de visites d'expositions, ainsi que personnage clé des visites spectacles "Chaume must go on !" Posez vos questions à Priscilla Giboteau, Spécialiste « Histoire »
Voir tous ses articles