De la “Rosière” à la “Reine des Sables”

Le traditionnel Gala des Reines aura lieu dimanche 20 avril 2014 à 20h30 aux Centre de Congrès des Atlantes aux Sables d’Olonne.
Alors qui d’Allison, Justine et Margot succédera à Orlane élue Reine des Sables 2013 ?
Les votes sont ouverts et n’attendent plus que vous !  cliquez ici
Elles comptent sur vous !

Mais connaissez-vous vraiment les origines de l’élection de la Reine des Sables ?

Si l’on en croit l’Histoire ou la tradition orale, ce serait l’empereur Napoléon qui aurait institué les “Rosières”. Ce titre récompensait une jeune fille pour sa réputation de vertu. Cette demoiselle, pure comme une rose, recevait une bourse importante, à condition d’épouser un grognard !

Aux Sables d’Olonne, comme dans de nombreuses villes de France, la Rosière était choisie chaque année. Cette coutume était en vigueur au XIXe siècle, bien avant la guerre de 1914-1918, contrairement à ce que certains prétendaient.

Les Rosières de la commune étaient choisies dans des familles de marins, des Sables ou de La Chaume. Physiquement, elles devaient répondre aux critères locaux, résultat de lointaines invasions ibériques ou mauresques : brune aux yeux noirs, teint mat et le mollet bien fait.

A quelle date la Rosière laissa-t-elle sa place à la Reine ? Nous ne saurions le préciser avec certitude. Avant 1914, selon toute vraisemblance. Dès 1922, les élections étaient organisées par un comité des Fêtes. Le président s’occupait de tout. Il discutait avec les postulantes pour connaître leur état d’esprit. En observant leur attitude, il n’éprouvait aucune difficulté pour définir s’il s’agissait de vraies sablaises. Celles-ci savaient marcher d’un pas léger et naturel dans leurs sabots.

Cela ne s’apprend pas, disait-on. C’est inné !

Orlane Reine des Sables 2013 et ses 2 ambassadrices Mélanie et Clémence ©lessablestraditions

Orlane, reine des Sables 2013 et ses 2 ambassadrices Mélanie et Clémence ©lessablestraditions

Les candidates sélectionnées se présentaient en costume sablais, l’après-midi du couronnement. Chacune portait un numéro et défilait devant le public qui votait pour décerner à sa préférée le titre très envié, de Reine des Sables.

En 1945, le comité des Fêtes décida que ce ne serait plus au public qu’appartiendrait le privilège du vote. Désormais la Reine serait élue par un comité élargi, composé par les membres du bureau, les membres du conseil municipal, les représentants des différents quartiers de la ville et certains responsables de groupements.

Puis intervint la naissance du groupe folklorique “Le Nouch” par Léo David. D’emblée, la naissance de ce groupe  redonna de l’éclat au costume sablais et aux Reines qui le portaient avec tant de grâce.

Dès 1950, Léo David fut officiellement chargé du recrutement de nos majestés. Fidèle à la tradition, il chercha les candidates dans les familles de marins. Bien connu dans ce milieu comme toute la population sablaise, il était de surcroît aidé dans sa tâche par quelques collaborateurs dont Léonice Retureau était un des éléments prépondérants. “Née native” de La Chaume, Léonice possédait le talent particulier de broder magnifiquement les coiffes sablaises.

Le moment fort du rituel du couronnement, est celui des “commandements”  écrits par Albert Goizet, auxquels la Reine et ses demoiselles d’Honneur répondaient par un solennel engagement.

L’élection d’une Rosière n’était pas essentiellement l’attribution d’un titre. Elle avait aussi pour but de récompenser la bonne conduite  de certaines jeunes filles et de prodiguer une aide financière à leurs familles par le biais de leur élection.”

Voilà vous savez tout maintenant ;)

Et n’oubliez pas de voter pour les candidates, merci à tous !

Partagez cet article sur :



Auteur : Office de tourisme

Office de tourisme
Office de tourisme des Sables d'Olonne (85, Vendée) www.lessablesdolonne-tourisme.com
Voir tous ses articles
  • JettesLesNouilles

    Moi, je voterais bien pour “La Grimatte” !