Mardi-Gras et les beignets de carnaval

On les appelle aussi foutimassons, tourtisseaux ou bottereaux dans toute la Vendée. Voici une des nombreuses recettes familiales à déguster sans modération.

Les ingrédients

  • 1  kg de farine
  • 150 g de beurre
  • 4 g de sel
  • 50 g de sucre
  • 5 oeufs
  • 200 g de lait
  • fleur d’oranger

La préparation

Versez la farine dans un saladier, faites un puits au milieu et cassez les oeufs. Commencez à mélanger puis ajoutez petit à petit le reste des ingrédients en continuant le mélange et en pétrissant longuement jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Une fois que le pâte est prête, laissez reposer, pendant 2 heures minimum, voire une nuit ce qui n’en sera que mieux.

Quand la pâte a bien reposé, étalez-la au rouleau sur votre plan de travail, il ne faut pas qu’elle soit trop épaisse ; quadrillez avec une petite roulette à pizzas qui donnera de jolis bords cannelés et découpez des losanges.

Faites chauffer l’huile de friture, et quand elle est suffisamment chaude, plongez les beignets un par un en les retournant avec une écumoire pour qu’ils dorent des deux côtés ; il faut les sortir avant qu’ils ne soient trop cuits, c’est à dire quand ils commencent à prendre une couleur jaune dorée.

Tourtisseaux ©Marie-France Thiery

Déposez-les au fur et à mesure sur un papier absorbant qui absorbera la graisse puis saupoudrez de sucre glace.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Retrouvez la recette, ses variantes et la vidéo sur mon blog – “Une cuillerée pour papa”

Je vous souhaite de bonnes fêtes de carnaval !

Partagez cet article sur :



Auteur : Marie-France Thiery

Marie-France Thiery
Si l’année de ma naissance offrait de très grands crus viticoles aux amateurs, c’est plutôt du Fief vendéen qui coule depuis toujours dans mes veines. Née d’un papa bocain et d’une maman maraîchine, l’un amateur passionné de pêche et l’autre grande cuisinière devant l’éternel, j’ai passé ma jeunesse à Challans et mes études aux Sables-d’Olonne. Elevée aux fruits de mer que nous allions pêcher en famille à Noirmoutier, grenouilles, civelles, anguilles des marais, bars de ligne pour les grands repas dominicaux…. mais aussi fressure, brioche, flans maraîchins ou autres produits de Vendée, ma nature épicurienne s’est révélée dès mon plus jeune âge.  Je partage depuis maintenant 5 ans recettes, balades et découvertes gastronomiques sur mon blog « Une cuillerée pour papa ». Posez vos questions à Marie-France Thiery, Spécialiste « Gastronomie »
Voir tous ses articles