Exposition ‘Save Our Souls’ de Caroline Pottier

Le port des Sables d’Olonne a été le premier port sardinier français entre 1930 et 1938 (avec 120 bateaux) et le second port thonier français en 1962.
Il est aujourd’hui le dixième port de pêche français avec moins de 200 marins et 51 bateaux.
En 1985 il y avait aux Sables d’Olonne 572 marins et 147 bateaux.

“La mer, pour le marin pêcheur, c’est la vie et la mort qui dansent ensemble au rythme du ressac. Soit la Mer lui assure la vie sur terre, soit elle la lui enlève”.

Les marins partent chaque jour en mer sur leur bateau tout en sachant cela.

Aujourd’hui cette danse qui est inhérente à leur vie a un tout autre visage.

La pêche change, les conditions des marins changent et toute une partie de la profession s’éteint sous la pression économique.

Grève des marins pêcheurs contre la hausse du prix du gazoil©C. Pottier

Grève des marins pêcheurs contre la hausse du prix du gazoil©C. Pottier

L’exposition Save Our Souls (S.O.S) est un appel de détresse pour rappeler que ce monde en pleine mutation existe encore…”

Ludo à bord du Manbrisa©C. Pottier

Ludo à bord du Manbrisa©C. Pottier

L’exposition présente des photographies couleurs prises lors d’embarquements sur des bateaux de pêche et, à terre, des paysages maritimes et des portraits négociés des marins chez eux.

Jacqueline-La-Chaume©C. Pottier

Jacqueline La Chaume©C. Pottier

Les compositions de Sébastien Beaumont, qui allient sons concrets et sons de guitare, feront écho aux photographies de Caroline Pottier.
Un travail en duettistes sur l’équilibre, la fragilité et la précarité

Alexandre et Thierry dit Titi sur le Moby Dick ©C. Pottier

Alexandre et Thierry dit Titi sur le Moby Dick ©C. Pottier

“Le pêcheur pour dire simple, il y va avec son corps. Il y a du funambule dans l’histoire, du lanceur de couteau et du dompteur mais il n’y a pas de clown. Il lui pousse à l’intérieur du crâne comme une vie dans la vie et pour le reste du temps il vivra comme ça avec dans ses veines un mouvement permanent placide, ourlé et puis furieux. La mer est belle, épouvantable. Avec un doigt elle te soulève une ville. […]” Bertrand Belin extrait de “‘Il y a un monde dans le monde”

Cette exposition se déroule au Musée de l’Abbaye Ste-Croix aux Sables d’Olonne jusqu’au 26 janvier 2014.

Besoin d'humanité.Chez Jacqueline©C. Pottier

Besoin d’humanité.Chez Jacqueline©C. Pottier

 

Partagez cet article sur :



Auteur : Office de tourisme

Office de tourisme
Office de tourisme des Sables d'Olonne (85, Vendée) www.lessablesdolonne-tourisme.com
Voir tous ses articles