Cocotte de langoustines sablaises aux bonnottes de Noirmoutier par Marie-France Thiery

Soleil, chaleur et bonne humeur, voilà le cocktail que nous a servi toute l’équipe de Midi en France sur le plateau installé place de la Préfecture, en ce début de semaine.

Cocotte de langoustines sablaises aux bonnottes de Noirmoutier

Les chroniqueurs et spectateurs ont pu admirer beaucoup de belles demoiselles : en maillots de bain, allongées sur la plage pour capter les rayons du soleil, sur le plateau avec les trois adorables miss sablaises et leurs célèbres costumes et coiffes….. et dans les assiettes avec de savoureuses demoiselles de la mer, j’ai nommé les langoustines.

Une recette tout à fait de saison parce que c’est vraiment maintenant qu’il faut consommer les langoustines. A Noël elles sont excessivement onéreuses, alors surtout n’attendez-pas la fin de l’année, courez dès maintenant chez votre poissonnier préféré.

Dans la cocotte de ce jour, les demoiselles de la mer se sont alanguies avec les petits bonbons de la terre, les bonnottes de Noirmoutier, elles aussi à pleine maturité.

Et si je vous dis que langoustines et bonnottes ont baigné dans un jus à base de vin de Brem, vous me direz, et vous aurez raison, que plus locavore, ça n’existe pas.

Ingrédients pour 4 personnes

24 langoustines crues
1 kg de bonnottes de Noirmoutier
10 cl de vin blanc sec de Brem
2 gousses d’ail
3 branches de thym-citron
50 g de beurre
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 dizaine de grains de poivre noir concassés
4 pistils de safran
1 citron jaune non traité
Sel gris marin
fleur de sel

1 – Les bonnottes

Il n’est pas nécessaire de les peler, car ces petites pommes de terre primeurs ont une peau excessivement fine.
Faire fondre le beurre avec l’huile dans une poêle. Y jeter les bonnottes et les faire rissoler rapidement à feu vif pendant 2 minutes, en les retournant de tous côtés.
Peler les gousses d’ail, les écraser avec la paume de la main et les ajouter dans la poêle avec le thym.
Saler, couvrir, baisser le feu au plus doux et laisser mijoter pendant 20 minutes en surveillant la cuisson régulièrement.

2 – Les langoustines

Choisir des langoustines vivantes de belle taille.
Les ajouter aux bonnottes, passés les 20 minutes de cuisson.
Mouiller avec le vin blanc.
Récupérer une louche de jus dans le plat, mettre dans un bol et y délayer les pistils de safran pendant 1 minute, puis reverser dans le plat.
Couper le citron en quartiers et les ajouter à la préparation.
Concasser le poivre et le parsemer dans la cocotte.

Couvrir et maintenir 5 minutes sur feu moyen, juste le temps de cuire les langoustines.

La petite touche finale : au moment de servir, parsemer dans l’assiette une pincée de fleur de sel.

Retrouvez une autre variante de la recette sur mon blog, Une cuillerée pour papa :
http://www.unecuillereepourpapa.com/2011/05/cocotte-de-bonnotte-de-noirmoutier-aux.html

Bon séjour et bonnes gourmandises sous le soleil des Sables d’Olonne…

Partagez cet article sur :



Auteur : Marie-France Thiery

Marie-France Thiery
Si l’année de ma naissance offrait de très grands crus viticoles aux amateurs, c’est plutôt du Fief vendéen qui coule depuis toujours dans mes veines. Née d’un papa bocain et d’une maman maraîchine, l’un amateur passionné de pêche et l’autre grande cuisinière devant l’éternel, j’ai passé ma jeunesse à Challans et mes études aux Sables-d’Olonne. Elevée aux fruits de mer que nous allions pêcher en famille à Noirmoutier, grenouilles, civelles, anguilles des marais, bars de ligne pour les grands repas dominicaux…. mais aussi fressure, brioche, flans maraîchins ou autres produits de Vendée, ma nature épicurienne s’est révélée dès mon plus jeune âge.  Je partage depuis maintenant 5 ans recettes, balades et découvertes gastronomiques sur mon blog « Une cuillerée pour papa ». Posez vos questions à Marie-France Thiery, Spécialiste « Gastronomie »
Voir tous ses articles